Interpellée dans le cadre du scandale de Mancy, la conseillère d’Etat Anne Emery-Torracinta a toujours affirmé avoir été mise au courant tardivement des dysfonctionnements de ce foyer, géré par son département, qui accueille des jeunes atteints de lourdes formes d’autisme. Interrogée fin janvier dans nos colonnes, elle soulignait n’avoir «eu connaissance des éléments de maltraitance que dans un rapport de la direction générale de l’Office médico-pédagogique (OMP) datant du 29 mars 2021». Des affirmations répétées dans l’émission Forum le 31 janvier 2022 et sur le plateau de Léman Bleu le lendemain.