Dans les cantons de Schaffhouse et de Zurich, la cause des étrangers a essuyé un sérieux revers.

La proposition constitutionnelle qui était soumise aux électeurs schaffhousois était pourtant minimaliste. Il s'agissait de permettre aux communes d'offrir le droit de vote aux étrangers. Les Schaffhousois ont massivement rejeté le projet, 70,2% des suffrages exprimés s'y opposant. Ce n'est pas une surprise puisque cette disposition très discutée avait été disjointe des autres articles de la Constitution qui était soumise à votation ce même dimanche. Vaine tactique puisque ce texte a été repoussé par 55,9% des votants.

Les citoyens de la ville de Zurich devaient pour leur part se prononcer sur la suppression de la taxe communale, qui représente environ la moitié du coût d'acquisition du passeport suisse, soit deux mois de salaire. Combattue par les partis bourgeois, cette initiative a été rejetée par 79% des électeurs qui se sont déplacés aux urnes.