Construites par la société française Iris Catamarans, les navettes d'Expo.01 permettront évidemment de rejoindre les arteplages, mais aussi de «faire une pause» entre deux sites. Long de 40 mètres, large de 12, chaque catamaran accueillera 400 passagers. Conduits par trois pilotes, les visiteurs pourront lire des informations sur l'exposition, suivre des animations et se nourrir, puisque les Iris font partie du contrat décroché par la chaîne Restorama. Celle-ci pourrait cependant mandater d'autres restaurateurs, «par exemple des fast-food», indique-t-on parmi les organisateurs.

Durant les six mois de l'exposition, les navettes consommeront quelque 10 millions de litres de fuel et leur exploitation, énergie et personnel compris, est estimée à 1,5 million de francs par unité. Celle-ci sera confiée à une société après un appel d'offres publié en septembre prochain, à moins d'un recours contre l'octroi de la concession. Point sensible, le mode de paiement des transports en Iris fait l'objet de «discussions» au sein du comité. L'Association transports et environnement conteste la solution la plus fréquemment citée, l'intégration du coût des trajets dans le ticket d'entrée, vue comme une «distorsion de la concurrence» au détriment du train et des compagnies de navigation.

N. Du.