Extraits du second chapitre et de la conclusion du texte de Christoph Blocher intitulé «La liberté plutôt que le socialisme».

[…] Il faut enfin prendre conscience du danger que représente le socialisme. Au seuil du 21e siècle, il s'agit pour nous de se libérer du socialisme qui méprise l'être humain, car nous sommes des personnes libres, vivant dans une communauté démocratique et empreinte par l'économie de marché. Compte tenu du fait que le socialisme s'étend sournoisement, ceci est un appel urgent aux socialistes dans tous les partis politiques […].

[…] Si nous optons pour le chemin de l'intégration à l'Union européenne, nous empruntons en tant que pays parmi tant d'autres un chemin socialiste qui va chercher à nous uniformiser. Mais nous voulons que notre pays redevienne, grâce aux prestations exceptionnelles de ses citoyens, un modèle de libéralisme

et par conséquent un cas particulier […].