déplacements

Selon une étude, les prix des bus et des trains sont dans la moyenne européenne

Deux instituts ont fait leurs comparaisons; en Suisse, les prix des abonnements CFF et des transports urbains sont comparables à la France ou l’Allemagne. Mais les tickets entre deux villes sont chers

«Voyager en train, bus ou bateau est cher en Suisse». On entend souvent cette phrase dans la bouche des Suisses, mais aussi et surtout des touristes étrangers. Une étude publiée mardi contredit en partie ce préjugé.

«Les transports publics en Suisse ont un excellent rapport qualité-prix», telle est la conclusion de la troisième étude comparative des prix, publiée par le Service d'informations pour les transports publics (LITRA) et la communauté tarifaire Service direct suisse (ch-direct).

En comparaison européenne, la Suisse marque des points grâce à la «haute densité de son réseau et de son offre» et «une ponctualité remarquable». Les prix se situent dans la moyenne.

Lors des résultats 2017: La concurrence fait pression sur les prix des CFF

Billets individuels chers

L'institut de recherches Infras a comparé les tarifs en Italie, Allemagne, France, Autriche, Pays-Bas, Grande-Bretagne et Suisse. Il a constaté partout une légère augmentation des prix entre 2016 et 2018.

Cela ne signifie toutefois pas la même chose pour toutes les catégories de clients. En Suisse, les prix des abonnements pour les usagers fréquents sont très avantageux. Le transport à l'intérieur des villes de même que de la ville vers la campagne est également attractif. En revanche, les trajets individuels – en particulier dans les agglomérations et entre deux villes – sont comparativement chers, relève l'étude.

De nouvelles offres

La branche travaille pour améliorer le rapport qualité-prix dans les transports publics, a expliqué la présidente de ch-direct Jeannine Pilloud, selon la version écrite de son discours. Les tarifs pour les voyageurs occasionnels et certaines catégories de clients devraient baisser de même que les obstacles pour les nouveaux clients.

A ce propos: Les CFF vont baisser certains tarifs

L'ancienne cadre des CFF veut agir en particulier via la différenciation des prix. Les billets dégriffés ainsi que les rabais pour des réservations anticipées, introduits ces dernières années, se sont rapidement développés et ont influencé positivement la perception des prix. Le potentiel n'est toutefois pas encore complètement exploité.

A l'aide de nouvelles offres et de rabais de fidélité, la part des transports publics dans le trafic de loisirs devrait augmenter, a indiqué Jeannine Pilloud. De plus, la standardisation des offres de produits et des prestations devrait se poursuivre.

Publicité