Terrorisme

Les sénateurs ne veulent pas de loi anti-terrorisme

Cinq jours après les attentats de Paris, la commission de politique de sécurité des Etats repousse l'initiative de Christian Lüscher pour une norme pénale réprimant le terrorisme

La commission de politique de sécurité du Conseil des Etats ne souhaite pour l’instant pas de mesures supplémentaires en matière de lutte contre le terrorisme. Elle estime que les dispositions pénales actuelles et l’interdiction des groupes Al Qaida et Etat islamique suffisent.

La commission a donc refusé l’initiative parlementaire de Christian Lüscher (PLR/GE) qui demandait l’adoption d’une norme pénale réprimant le terrorisme. Il s’agissait d’abord de définir ce qui constitue le terrorisme, mais aussi de poursuivre les djihadistes de retour de Syrie ou les propos qui font l’apologie du terrorisme.

La commission du Conseil national avait, elle, approuvé la proposition Lüscher. Le sénateur genevois s’est dit choqué que moins d’une semaine après les attentats de Paris les sénateurs n’ont pas pris conscience de l’urgence de la situation.

Lire aussi: notre actualité du jour sur la situation à Paris

Publicité