Vaud

Série noire pour les transferts de fonds

Deux convoyeurs ont été attaqués dans la région lausannoise. Les malfaiteurs sont en fuite avec le butin et leurs kalachnikovs

Une nouvelle attaque de convoyeurs de fonds a eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi dans le canton de Vaud. Le hold-up s’est produit vers 1h du matin dans la zone industrielle En Budron, au Mont-sur-Lausanne (VD). Percuté volontairement par deux voitures de livraison, le véhicule de transfert a dû s’arrêter. Sous la menace de plusieurs armes, dont certaines de type kalachnikov, les deux hommes à bord du fourgon ont dû sortir, tandis que leurs agresseurs, dont le nombre n’est pas déterminé, s’emparaient d’une partie de l’argent.

Une fois le braquage terminé, les voleurs ont mis le feu au fourgon de transfert de fonds, aux deux voitures de livraison volées et à une autre voiture. Ils ont pris la fuite à bord de plusieurs voitures et n’ont pas pu être arrêtés, malgré le dispositif policier mis en place. Lors de telles attaques, l’alerte est donnée immédiatement aux polices suisse et française, a précisé Florence Maillard, porte-parole de la police vaudoise. Les deux convoyeurs ne sont pas blessés mais très choqués. Des témoins, qui ont été menacés, ont aussi reçu un soutien psychologique.

Précédents sur l’autoroute

Cette nouvelle attaque vient allonger la liste des agressions subies par les convoyeurs de fonds dans le canton de Vaud ces derniers mois. Début février, dans une opération spectaculaire, des hommes cagoulés avaient braqué et dévalisé, sur l’A1 à Chavornay, le chauffeur d’une entreprise valaisanne, dont la fille avait été prise en otage dans la région lyonnaise. Des sources policières françaises avaient mis cette attaque sur le compte du grand banditisme et évoqué un butin de 20 à 30 millions d’euros.

En mai 2017, un fourgon transportant plus de 40 millions de francs en numéraire et en pierres précieuses a été braqué sur l’A1 près de Nyon. Originaires de Lyon, les malfrats ont fui vers la France où ils ont été interpellés. En décembre 2015, deux convoyeurs de fonds ont été attaqués à Bussigny et dévalisés de 2 millions de francs.

Les autorités vaudoises n’ont donné jeudi aucune précision sur l’identité de l’entreprise attaquée, l’origine des malfaiteurs ni sur le montant disparu dans cette nouvelle affaire.

Publicité