Mars 1997, le Valais vit un séisme politique. Pour la première fois de l’histoire, un socialiste est élu au gouvernement cantonal. Son nom: Peter Bodenmann. Depuis cette date, la gauche a toujours été représentée au sein de l’exécutif, mais toujours par un camarade haut-valaisan. Le fait que la ville de Brigue soit le berceau historique du socialisme en Valais n’y est certainement pas étranger. Après les élections cantonales de mars prochain, la donne devrait changer. Si les socialistes conservent leur siège au sein du Conseil d’Etat, il sera occupé par un représentant du Valais romand.