Les images ont choqué bien au-delà Genève. En pleine pandémie, des milliers de personnes ont fait la queue durant des heures devant la caserne des Vernets pour recevoir un colis de nourriture d’une valeur de 20 francs. Cette pauvreté exposée au grand jour, Silvana Mastromatteo, fondatrice de la Caravane sans frontières, la côtoie au quotidien. C’est elle qui a initié les premières distributions de vivres début avril, ce qui lui a valu une arrestation.

Lire aussi: A Genève, des heures d’attente pour un sac de nourriture