La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga espère que les marchés se chargeront de réaliser la sortie des énergies fossiles que la conférence n’a pas décidée.