On appelle cela la «méthode Oregon», du nom de l’Etat américain qui a institutionnalisé la communication d’un avis citoyen avant les scrutins populaires. La ville de Sion se lance dans une expérience pilote en vue des prochaines votations fédérales, qui se tiendront le 9 février 2020.

Pour se faire un avis avant de déposer leur bulletin dans l’urne, les habitants de la capitale valaisanne auront à disposition un nouvel outil: en plus de la brochure officielle de la Confédération et des mots d’ordre des partis politiques, ils pourront se référer aux considérations, voire aux recommandations d’un groupe d’électeurs représentatif de la population.