«Il s’en est pris à la vie d’un enfant qu’il avait le devoir de protéger et qu’il a failli tuer.» Reconnu coupable de tentative de meurtre pour avoir donné huit coups de couteau à son beau-fils de 15 ans, José* est condamné à une peine privative de liberté de 6 ans. Le Tribunal correctionnel de Genève s’est montré bien plus sévère que le Ministère public, lequel avait requis 4 ans de prison contre ce tyran domestique. Après beaucoup d’hésitations, les juges ont toutefois renoncé à l’expulsion afin que l’intéressé puisse garder des liens avec sa fillette.

Lire aussi: A Genève, le procès d’une violence domestique poussée à l’extrême