Sans surprise, le groupe socialiste réélira les six conseillers fédéraux sortants. L’UDC ne s’étant pas soumis à son ultimatum, le PS votera pour les deux libéraux-radicaux. «Notre position est définitive», a déclaré le président du PS Christian Levrat mardi devant les médias.

«Même si l’UDC devait changer son fusil d’épaule mercredi matin, nous n’en tiendrions pas compte», a-t-il ajouté. Et le Fribourgeois de préciser qu’»»l est exclu que le PS prête la main à qui que ce soit. Il n’y aura pour nous aucun jeu. Les choses se passeront donc de manière prévisible, n’en déplaise aux journalistes».

Le groupe PS ne tiendra aucune séance extraordinaire mercredi matin, quelle que soient les ultimes manoeuvres, a renchéri la présidente du groupe Ursula Wyss. Il avait offert il y a une semaine à l’UDC de soutenir son candidat contre un PLR.