Des soldats suisses en uniforme se sont photographiés dans le train avec le drapeau albanais. L’image sur laquelle les sept militaires arborent fièrement leur fusil a été postée sur Facebook le 2 avril. Ils risquent une peine privative de liberté de maximum dix jours.

Ils pourraient soit être renvoyés, être consignés durant trois à 15 jours, amendés ou être mis en détention durant un à maximum dix jours, a indiqué mercredi le porte-parole de l’armée Christoph Brunner, confirmant une information relayée par le quotidien alémanique «Blick».

Ils ont violé les prescriptions en vigueur dans l’armée, a expliqué Christoph Brunner. Le cas passe maintenant en mains de la police militaire.

Ce n’est pas la première fois que l’armée est confrontée à ce type de situation. Il y a deux ans, des soldats d’origine kosovare s’étaient photographiés imitant avec leurs mains les ailes de l’aigle du drapeau albanais.

«L’armée ne dispose pas de statistiques sur les procédures disciplinaires, mais ce cas nous est connu», a commenté le porte-parole.