«Comme la protection du climat et de la biodiversité est une tâche publique, elle doit être financée par un fonds public.» La logique qui préside au lancement par les Vert·e·s et le Parti socialiste de leur initiative populaire commune se veut implacable. Les deux formations ont présenté ce mardi à la presse le texte de ce qui doit représenter pour eux un argument électoral décisif en vue des élections fédérales d’octobre 2023.