Vaud

Soupçonnés de falsification pour faire grimper les loyers

Le Ministère public genevois mène une enquête contre l’ex-employé d’une régie et un avocat pour faux dans les titres et tentative d’escroquerie

Un avocat genevois et un ancien cadre de la régie Bernard Nicod sont prévenus de faux dans les titres, révèle la RTS. Ils sont soupçonnés d’avoir falsifié des baux durant plusieurs années, en indiquant des noms de locataires fictifs et des montants nettement plus élevés que les véritables loyers.

L’affaire concerne un immeuble du canton de Vaud, où le bailleur a l’obligation d’indiquer dans un formulaire le nom de l’ancien locataire ainsi que loyer qu’il versait. Environ dix locataires auraient été trompés, selon la RTS. Le régisseur dirigeait l’antenne morgienne d’une régie lausannoise, tandis que l’avocat incriminé est le frère de la propriétaire de l’immeuble.

Lire également: Une régie propose à son ancien locataire de mentir sur son loyer

Contacté par Le Temps, le Ministère public genevois «confirme qu’il dirige une instruction contre une personne anciennement active dans une régie pour faux dans les titres et contre un avocat pour faux dans les titres et tentative d’escroquerie».

Le Pouvoir judiciaire rappelle cependant que les prévenus sont présumés innocents et précise qu’il ne fera pas d'autres commentaires.

Lire aussi: Le marché de la location se détend

Publicité