Votations

Bon soutien pour l'initiative du PDC et le Gothard

Le premier sondage indique une majorité de, respectivement, 67% et 64% pour l'égalité de traitement des couples mariés et le percement d'un second tube routier. Le oui à l'initiative de l'UDC sur le renvoi mène d'une courte tête

Le oui semble confortablement en tête pour l’initiative du PDC sur le traitement fiscal des couples mariés et pour le percement d’un second tube routier au Gothard. Le sort de l’initiative de l’UDC sur le renvoi des criminels étrangers paraît plus incertain, même si le oui mène d’une courte tête. Tels sont les résultats du premier sondage gfs/SSR sur les votations du 28 février.

La prise de température a été effectuée auprès de 1213 personnes entre le 11 et le 15 février et la marge d’erreur est de 2,9%. A mi-janvier, 51% des personnes interrogées se sont dites prêtes à voter en faveur de la deuxième initiative de l’UDC sur l’expulsion des criminels étrangers, dite initiative de mise en oeuvre. 42% s’y sont déclarés opposés, alors que la part d’indécis n’est que de 7%.

Contre-projet moins visible

Une majorité nette s’exprime en faveur du renvoi des délinquants qui n’ont pas le passeport suisse. Mais les opinions divergent sur la manière de procéder sur le plan légal. Ceux qui rejettent l’initiative de l’UDC ont conscience que le parlement a adopté un projet de loi d’application de la première initiative de l’UDC sur le même sujet, approuvée par 52,3% des votants en 2010. Mais comme il s’agit d’un contre-projet indirect, qui n’entrera en vigueur que si un non sort des urnes le 28 février, il a moins de visibilité. C’est l’un des éléments qui expliquent que la seconde initiative est soutenue par une majorité.


 

Sur le renvoi des délinquants étrangers


Sans surprise, c’est au sein de l’UDC que sa popularité est la plus élevée: 89% se disent prêts à la voter oui. Le soutien est beaucoup plus faible auprès des sympathisants des autres partis: il ne dépasse pas 17% chez les Verts et les socialistes, 38% au PDC et 46% chez les libéraux-radicaux. Pour l’institut gfs.bern, auteur de l’enquête, l’aspect émotionnel de l’initiative plaide en sa faveur mais la suite de la campagne sera déterminante et, même si le oui mène le bal, l’issue reste ouverte.

49% choqués par la définition du mariage

La situation est très différente pour l’initiative du PDC «Pour le couple et la famille». Le sondage indique une majorité favorable très nette de 67%. Les avis négatifs ne dépassent pas 21% et les indécis se situent à 12%. L’appui est particulièrement marqué - 72% – chez les couples mariés et ceux qui sont en partenariat enregistré, qui seraient les bénéficiaires du rééquilibrage fiscal proposé.


Sur l’initiative du PDC «Pour le couple et la famille»


Par partis, c’est au PDC que ce texte obtient logiquement le plus fort soutien; il atteint 80%. Mais l’électorat UDC lui est également très largement favorable, à 73%. Le pourcentage d’avis favorables est plus faible auprès des autres sensibilités politiques, mais il dépasse partout la barre des 50%, même au PS (55%) et chez les Verts (53%).

L’inégalité de traitement est en effet jugée injuste par 83% des personnes interrogées. Mais l’initiative contient une seconde phrase, qui tempère cet enthousiasme, sans toutefois suffire à inverser la tendance. 49% des sondés estiment en effet que la définition du mariage discrimine les couples homosexuels. Rien n’est cependant définitif et la suite de la campagne influencera le résultat.

76% de oui au Tessin

Le percement d’un tunnel d’assainissement au Gothard recueille lui aussi une majorité d’avis favorables, en l’occurrence 64%, contre 29% d’opinions négatives pour 7% d’indécis. L’argument principal pour les partisans est celui de la sécurité. Vient ensuite le souci de ne pas isoler le Tessin en fermant le tunnel routier pendant trois ans, ce qui serait le cas si la construction d’une deuxième galerie routière est refusée et si les véhicules sont invités à monter sur des trains pour franchir la barrière alpine. L’espoir d’éliminer les bouchons au Gothard est un autre argument avancé par les partisans.


Sur le percement d’un tunnel au Gothard


Le principal argument des opposants est la crainte de pressions intérieures et extérieures pour que, contrairement aux promesses faites et à l’interdiction constitutionnelle, les deux tunnels soient utilisées sur deux voies chacun et non une seule.

Contrairement à ce qu’affirment les opposants, c’est au Tessin que le soutien est le plus massif. Il s’élève à 76% contre 27% d’opinions négatives et 7% d’indécis. En Suisse alémanique, la perspective de ce second tunnel séduit 66% des sondés. C’est, en toute logique, en Suisse romande que le oui (53%) est le plus faible. Il dépasse néanmoins la barre des 50%.

Sur le plan politique, on assiste à un classique clivage gauche-droite. Le non atteint 70% chez les Verts, mais 53% seulement chez les socialistes. Le oui grimpe à 68% au PDC, à 74% au PLR et à 80% à l’UDC. Selon gfs.bern, les opinions sont en bonne partie faites. L’institut juge l’acceptation du projet «vraisemblable».


Sur l’initiative des Jeunes socialistes contre la spéculation


Quant à l’initiative des Jeunes socialistes contre la spéculation sur les denrées alimentaires, elle semble vouée à l’échec. Le sondage indique 48% de oui contre 39% de non et 13% d’indécis.

Publicité