Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Contrôle de frontière à Chiasso.
© GABRIELE PUTZU/Keystone

Tessin 

Spectaculaire coup de filet italo-suisse

Une bande s’apprêtait à dévaliser une entreprise de Chiasso spécialisée dans le transfert d’or. Douze hommes sont sous les verrous

Cinq Italiens âgés de 28 à 53 ans ont été arrêtés dans la nuit de dimanche à lundi au centre de Chiasso (TI), à la frontière italo-suisse. Sept complices ont été interpellés près de Milan et à Côme (I). Cette bande des douze s’apprêtait à dévaliser les caveaux d’une entreprise locale spécialisée dans le transfert de devises et d’or.

Selon la police tessinoise, qui a collaboré avec les autorités italiennes, la bande démantelée provient des Pouilles (sud-est de l’Italie) et est spécialisée dans la technique dite «du forage». «Ils avaient planifié une action digne d’un film», a expliqué au Temps le commissaire-chef Renato Pizolli, porte-parole de la police tessinoise. «Ces douze hommes, tous professionnels, avaient l’intention d’utiliser un appareil de forage pour percer un passage depuis l’édifice attenant à l’entreprise et avoir ainsi accès aux caveaux convoités.»

Les malfaiteurs avaient déjà organisé la mise hors-service du système d’alarme de la firme visée, au moyen d’appareils sophistiqués placés sur le toit du même édifice attenant. Si le coup avait réussi, «le butin aurait été considérable», a souligné l’attaché de presse, qui n’a pas voulu énoncer de chiffre.

Arrestations à Milan et à Côme

A Chiasso, la vaste opération de police qui a secoué la nuit de la petite ville frontière lundi dès 2 heures du matin a été menée par «plusieurs dizaines d’agents des corps de la police cantonale, de la police communale de Chiasso et des gardes-frontière», a précisé le commissaire Renato Pizolli. L’enquête durait depuis quelque temps déjà et le coup de filet a été possible grâce à «l’excellente collaboration» avec les carabiniers italiens de Cerignola (Pouilles), Abbiategrasso (province de Milan) et Côme. Les sept autres arrestations ont eu lieu dans ces deux villes de Lombardie.

La police a aussi séquestré trois véhicules volés utilisés par la bande pour ses déplacements, un en Suisse et deux en Italie. Les personnes appréhendées au Tessin ont été écrouées à la prison préventive de La Farera à Lugano. La police tessinoise n’exclut pas la possibilité de complicités sur place. Le volet suisse de l’enquête a été confié à la procureure Chiara Borelli.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a