La plateforme d’information Swissinfo pourrait devoir économiser jusqu’à 7 millions de francs sur un budget de 26 millions. Trois modèles devant permettre cette réduction d’un quart du budget de la plate-forme internet seront évalués d’ici la fin de l’année.

Le conseil d’administration de SRG SSR idée suisse a chargé les directeurs de Swissinfo, Peter Schibli, de la Télévision Suisse Romande (TSR), Gilles Marchand, et de Schweizer Radio DRS, Walter Rüegg, d’examiner les possibilités de réduction des coûts. Il part d’une hypothèse de 7 millions, mais souhaite toutefois maintenir les niveaux de qualité et de prestations.

Les trois modèles à l’étude sont l’optimisation de l’actuelle unité Swissinfo à Berne, l’intégration dans la TSR à Genève ou l’intégration au studio de la radio alémanique DRS à Berne. Ces modèles seront évalués et comparés d’ici la fin de l’année sous l’angle de leurs conditions de mise en oeuvre et de leur potentiel d’économies, précise SRG SSR idée suisse lundi dans un communiqué.

Le Conseil d’administration de SRG SSR idée suisse a nommé deux coordinateurs. Il s’agit de Beat Häring, ancien chef de la révision interne de SRG SSR, et de Bernard Cathomas, qui était directeur de la radio et télévision romanche jusqu’en avril 2009.

MM. Häring et Cathomas devront garantir la comparabilité des résultats du projet. Après examen des rapports, le conseil d’administration de SRG SSR statuera sur le modèle à retenir et le montant des économies à réaliser. 150 employés

Swissinfo, qui compte 150 employés, est une unité d’entreprise de SRG SSR idée suisse. Elle a pour mission, selon le mandat confié par la Confédération, d’informer les Suisses de l’étranger sur les événements qui se déroulent dans leur pays. Elle doit aussi fournir aux étrangers qui s’intéressent à la Suisse des informations susceptibles de répondre à leurs besoins.

Pour ce faire, Swissinfo exploite une plateforme d’actualités et d’informations en neuf langues. Sise à Berne, cette unité dispose de bureaux à Genève et Zurich, de même que de plusieurs postes de travail au centre de presse du Palais fédéral.