La SSR indique mardi dans un communiqué qu'elle allait supprimer 250 postes à temps plein dans le cadre plein d'un plan d'économie de 50 millions de francs qui «sera engagé sur les quatre prochaines années (2021-2024)». Raison avancée pour cette restructuration: «le confinement et la crise sanitaire ont accéléré cette année la tendance à la baisse des revenus publicitaires et l'augmentation de l'utilisation numérique des médias se poursuit en Suisse. La SSR réagit à ces changements en prenant des mesures d'ajustement et en poursuivant sa transformation.»

Lire aussi l'opinion: Investissement dans l’audiovisuel suisse, tout le monde à la même enseigne

L'entreprise, qui emploie actuellement plus de 6500 personnes, annonce ainsi devoir faire face en 2020 à une baisse de recettes de «65 millions de francs par rapport à 2019» et de «100 millions depuis 2017».

Lire également: Avec sa future offre en ligne, la SSR joue son statut de média confédéral