Le cortège présidentiel s’est retrouvé encerclé de nuées de drapeaux rouge et blanc, aux couleurs du Valais et de la Suisse, agités par les enfants. Cette jeunesse, Stéphane Rossini ne l’a pas oubliée dans son discours, traduit en langage des signes pour les enfants malentendants.

«Nos enfants se soucient du vivre ensemble», a lancé le nouveau président du Conseil national. Il a passé quelques heures dans des classes de Sion pour rencontrer ces enfants. La multitude de questions posées montre leur intérêt pour la chose publique.

«Nous devons planifier l’avenir avec la jeunesse». Stéphane Rossini a placé son année de présidence sous le thème du vivre ensemble. Cohésion sociale prospérité partagée sont des sujets qu’il abordera durant son année présidentielle.

Bicentenaire opportun

Stéphane Rossini se réjouit particulièrement des festivités prévues l’an prochain pour célébrer le bicentenaire de l’entrée du Valais dans la Confédération. Elles sont une opportunité pour tisser des liens entre Valaisans et entre le Valais et le reste de la Suisse.

«2015 sera l’année du Valais ou ne sera pas», s’est exclamé le président du gouvernement valaisan Jean-Michel Cina. Il s’est réjoui qu’un Valaisan soit le premier citoyen du pays pour cette année de célébration.

La réception du président du Conseil national a débuté à St-Maurice en début d’après-midi, où Stéphane Rossini a passé ses années de collège. Après l’étape de Sion, les invités se rendent à Nendaz, lieu de résidence du premier citoyen, avant de partager un banquet à Conthey. Note aux rédactions: Synthèse suit en soirée