On peut reconnaître à Pierre Maudet une certaine persistance dans «la vérité relative», notion chère à Me Yaël Hayat, ainsi qu’une propension intacte à vouloir transformer toute défaite en victoire. En sortant du Palais de justice, lundi soir, sa défense annonçait ainsi deux acquittements, alors que le verdict n’en contient qu’un seul relatif au financement du sondage. Sur son site internet, le magistrat accuse aussi ses collègues du gouvernement de retenir le rapport d’expertise concernant la conduite de son département et de procéder ainsi à une «manœuvre dilatoire» en vue des élections. Vérification faite auprès de la Chancellerie, «aucun rapport n’a été remis à ce jour au Conseil d’Etat. L’expertise est encore en cours et requiert un travail conséquent. La remise du rapport final devrait intervenir courant mars.»

Lire aussi: L’importante culpabilité de Pierre Maudet