Qui succédera à Andreas Meyer? Comme le Bâlois a fait part ce printemps de son intention de quitter l’entreprise en 2020, la procédure a déjà été lancée. «Nous avons établi un profil mais sommes ouverts à une solution non conventionnelle, qui peut être interne ou externe», a précisé mercredi la présidente du conseil d’administration, Monika Ribar. Pour le président du Syndicat du personnel des transports (SEV), Giorgio Tuti, cela doit être une personne qui place le service public et le personnel au centre de ses préoccupations. Plusieurs noms circulent.