Candidature

Pour succéder à Burkhalter, trois candidats et «aucune recommandation»

Le comité directeur du PLR suisse transmet les dossiers d’Isabelle Moret, d’Ignazio Cassis et de Pierre Maudet au groupe parlementaire «sans recommandation». Ce dernier se prononcera le 1er septembre à Neuchâtel

Le comité directeur du PLR suisse ne prend pas position sur les trois candidatures d’Isabelle Moret, d’Ignazio Cassis et de Pierre Maudet. Dans un communiqué publié lundi, il dit en «prendre connaissance» et les transmet toutes les trois au groupe parlementaire, «sans recommandation».

A vrai dire, on ne s’attendait à pas autre chose de la part de la direction du parti. L’instance de désignation des candidats qui seront proposés à l’Assemblée fédérale est en effet le groupe parlementaire. Celui-ci entendre les trois prétendants lors de sa réunion de préparation de la session de septembre des Chambres fédérales, qui aura lieu le 1er septembre à Neuchâtel.

Qui accompagnera Ignazio Cassis?

Le jeu reste ainsi très ouvert, plus ouvert que ce qu’on supposait le jour de l’annonce de la démission de Didier Burkhalter pour le 31 octobre. Ignazio Cassis faisait alors figure de grandissime favori. Il est toujours en pole position.

Mais qui l’accompagnera sur le ticket que composera le groupe PLR le 1er septembre? Les députés libéraux-radicaux décideront-ils de transmettre les trois dossiers aux 246 membres de l’Assemblée fédérale? Ou opteront-ils pour une double candidature? Et, dans ce cas, qui d’Isabelle Moret et de Pierre Maudet sera finalement retenu?

Lire aussi: Maudet et Moret, ces inconnus que découvrent les Alémaniques

Après sa semaine marathon passée outre-Sarine, le conseiller d’Etat genevois semble avoir marqué des points, si l’on en croit les commentateurs alémaniques. Il semble avoir comblé une partie de son déficit de notoriété et convaincu de sa détermination et de son expérience exécutive. Il est toutefois trop tôt pour dire si cela pénalisera Isabelle Moret.

Dossier
Succession de Didier Burkhalter: l'élection d'Ignazio Cassis au Conseil fédéral

Publicité