A midi, les politiciens fribourgeois, journalistes et citoyens convergeront vers Forum Fribourg et le Comptoir annuel pour suivre les résultats. Plusieurs enjeux retiendront leur attention. Au Conseil des Etats, le départ du sénateur PDC Urs Schwaller aiguise les appétits. Son siège est convoité par tous les partis de droite.

Suivez les résultats en direct et en détail sur notre fil.

Le PDC devrait parvenir à tirer son épingle du jeu avec Beat Vonlanthen, actuel conseiller d’Etat, pour siéger aux côtés de Christian Levrat, président du Parti socialiste suisse, dont la réélection ne fait aucun doute.

Un ou deux tours?

Toute la question est de savoir s’il faudra un ou deux tours pour former le tandem fribourgeois. Car le PLR présente le conseiller national et directeur de l’Union suisse des paysans Jacques Bourgeois. L’UDC tente le coup avec Emanuel Waeber, ancien président du PDC cantonal qui a rejoint les agrariens. Les Vert'libéraux et le PBD complètent le casting avec respectivement Ralph Schmid, médecin, et Patrick Castioni, un novice en politique âgé de 20 ans.

Concurrence interne au PS

Au Conseil national, les sept élus se représentent mais l’UDC espère gagner un second siège, au détriment soit du PDC (deux sièges), soit du PS (trois sièges). Si elle peut y prétendre sur la base de son essor et de ses résultats en 2011, c’est loin d’être fait.

PS, PDC et PLR défendent leurs acquis. Cependant, une rocade interne n’est pas à exclure au PS. Pierre Mauron, chef du groupe socialiste au Grand Conseil et beau-frère de Christian Levrat, ainsi que David Bonny, actuel président du Grand Conseil, sont sur tous les fronts et pourraient jouer un sale tour à la Broyarde Valérie Piller Carrard ou à la Moratoise Ursula Schneider Schüttel, très discrètes sous la Coupole. Cette concurrence interne anime une campagne par ailleurs assez terne dans le canton de Fribourg, qui prépare déjà les cantonales et les communales de l’an prochain.