Mobilité, écoles, ou encore réseautage: de nombreux domaines de la société ont été bouleversés par la crise du Covid-19. La pandémie a aussi révélé des fractures sociales et générationnelles de plus en plus grandes. Comment ces changements vont-ils contribuer à façonner la Suisse de demain? «Le Temps» vous propose une série d’articles thématiques.   

Durant la première phase de la pandémie, la fréquentation des transports publics a chuté de 80 à 90%. Improvisé dans un premier temps, le télétravail s’est généralisé. La demande a partiellement repris durant l’été. Dans son dernier rapport trimestriel, la Ligue suisse pour l’organisation rationnelle du trafic (Litra) a relevé que, au troisième trimestre, elle était encore inférieure de 30% par rapport à la même période de 2019. Elle pressentait que l’embellie ne serait que de courte durée: «La forte augmentation actuelle du nombre d’infections au Covid-19 et le renforcement des mesures de protection, parmi lesquelles la recommandation de recourir à nouveau davantage au télétravail, ne présagent rien de bon: un nouveau recul de la demande dans les TP ne peut être exclu», notait-elle dans ce rapport publié à fin octobre.