crime

La Suisse compte un taux élevé de féminicides

Ayant compilé les données européennes, «Le Matin Dimanche» révèle que la Suisse dépasse le Royaume-Uni ou la Grèce en matière de meurtres de femmes par leur conjoints. France et Allemagne sont davantage touchées

Les femmes meurent davantage sous les coups de leur conjoint en Suisse que dans de nombreux pays proches, affirme Le Matin Dimanche, qui se base sur les chiffres 2017 d'Eurostat.

On recense dans le pays 0,4 meurtre de femme pour 100 000 femmes, alors que cette proportion est de 0,13 en Grèce, 0,27 en Espagne, 0,31 en Italie et 0,35 au Royaume-Uni. Plus de «féminicides» sont en revanche enregistrés en France (0,50) et en Allemagne (0,55).

Lire aussi: Le vrai visage des violences domestiques et des féminicides

Deux analyses

La professeure assistante en criminologie à l'université de St-Gall Nora Markwalder constate dans le journal que le nombre général d'homicides a fortement diminué en Suisse par rapport aux années 1980 et 1990, mais un peu moins dans la sphère familiale.

«La violence conjugale tue plus de femmes que le tabac, l'alcool et la route», remarque pour sa part Lorella Bertani, une avocate spécialisée dans l'aide aux victimes de violences conjugales, interrogée par Le Matin Dimanche. «Le 'féminicide' découle principalement du fait que la femme est perçue par certains comme étant leur propriété et cette idée est véhiculée dans la musique, les films, les médias», ajoute-t-elle, appelant à enseigner le respect.

Publicité