Pour sa 18e édition, le Forum des 100 organisé par Le Temps explorera les relations qu’entretient la Suisse avec le reste du monde à travers cinq chapitres. A un an des élections fédérales de 2023, l'un d'entre eux sera consacré aux débats politiques qui s'imposent à l'agenda, de la neutralité au pouvoir d’achat, en passant par les migrations et les relations avec l'Europe. Le Forum des 100 aura lieu le 11 octobre à l’EPFL. Renseignements et inscriptions: forumdes100.ch.
Retrouvez tous nos articles sur les thématiques du Forum des 100

Aucune mention du Brexit ni de la Suisse. Lors de son discours de l’Union, mi-septembre, Ursula von der Leyen n’a évoqué les «pays tiers» que dans l’optique de la première réunion de la «communauté politique européenne», le 6 octobre à Prague. La Suisse a été invitée avec 16 autres Etats à se joindre aux Vingt-Sept pour donner vie à la grande «famille européenne», concept revenu à la mode dans le sillage de l’agression russe en Ukraine. Ni membre de l’UE, ni membre de l’EEE, ni candidate à quoi ce soit, Berne s’accroche au marché unique par ses accords bilatéraux hérités d’un passé considéré comme révolu par Bruxelles. Ce costume sur mesure valait dans la perspective d’un mariage. Les fiançailles étant rompues avec le renoncement à l’objectif stratégique d’une adhésion, l’accord-cadre ayant été jeté au caniveau par le Conseil fédéral, la Commission européenne a laissé le dossier suisse glisser sous une épaisse pile de questions plus urgentes. D’autant qu’à Bruxelles, plus personne ne sait vraiment ce que veut le Conseil fédéral.