Trois mois pile après avoir pris officiellement sa retraite, le Neuchâtelois André Duvillard, ancien délégué du Réseau national de sécurité, est de retour aux affaires. Le conseiller fédéral Guy Parmelin l’a intronisé devant la presse dans ses habits neufs de single point of contact (SPOC), en anglais dans le communiqué officiel. En français: il sera le point de contact unique des cantons et des entreprises, qui n’avaient de cesse de réclamer une telle mesure au Conseil fédéral. On parle ici de la crise énergétique qui menace, des moyens de l’éviter et des questions que la possibilité de son avènement soulève.