Genève

La Suisse expulse un Franco-Tunisien soupçonné de lien avec le terrorisme

L'Office fédéral de la police (Fedpol) a procédé à l'expulsion de cet homme, arrêté à Meyrin (GE) en juin dernier et soupçonné d'être un maillon important dans le recrutement de djihadistes en Suisse romande

Un Franco-Tunisien, soupçonné de liens avec une organisation terroriste, a été expulsé cette semaine de la Suisse vers la France, a révélé samedi la Tribune de Genève.

L'information a été confirmée par la porte-parole de Fedpol, Lulzana Musliu. La décision d'expulsion a été prise sur la base d'un article de la loi sur les étrangers qui permet de renvoyer de Suisse un étranger si ce dernier représente un danger pour le pays.

Un cas plutôt rare

Le Franco-Tunisien est toujours visé par une procédure pénale en Suisse. Le Ministère public de la Confédération lui reproche d'avoir violé la loi interdisant les groupes Al Qaïda et Etat islamique et les organisations apparentées. Il est aussi poursuivi pour soutien, respectivement participation, à une organisation criminelle.

Fedpol a procédé à une pesée d'intérêt avant de décider d'expulser le quadragénaire. Il s'agissait d'évaluer l'importance du danger que faisait peser cet homme sur la sécurité intérieure s'il restait en Suisse jusqu'au terme de la procédure pénale le concernant. L'Office fédéral de la police a finalement tranché en faveur du renvoi.

Lire à ce propos: Des chauffeurs VTC en Suisse romande dans le viseur de la police fédérale

Selon la Tribune de Genève, le double national conteste toutes les accusations portées contre lui. Son avocat, François Contini, a indiqué au quotidien genevois que son client était sorti de détention pénale mercredi. Le Franco-Tunisien ferait, par ailleurs, l'objet d'une procédure du Parquet antiterroriste de Paris.

«En cas de danger pour la sécurité intérieure et extérieure de la Suisse», la police peut «ordonner l'expulsion de cette personne, selon l'article 68 de la Loi sur les étrangers», a-t-on précisé. Il est toutefois rare que la Suisse expulse une personne faisant l'objet d'une enquête sur son territoire.

Publicité