Sans surprise, la guerre en Ukraine et les massacres de civils dans la localité de Boutcha, découverts ce week-end, se sont invités à la visite de travail de la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter, ce mardi à Berlin. «Les images de Boutcha nous ont tous choqués mais ne nous ont pas étonnés. Déjà la semaine dernière, nous avions entendu le ministre ukrainien de l’Intérieur évoquer des pillages et des viols», a noté la cheffe du Département fédéral de justice et police. «Nous passons toutefois dans une nouvelle dimension dans une guerre très agressive. En voyant ces images, il fait peu de doutes qu’il s’agit de crimes de guerre. La mort de personnes civiles est une sévère violation à la Convention de Genève», a estimé Karin Keller-Sutter lors de sa rencontre avec son homologue allemande, Nancy Faeser. La conseillère fédérale a aussi confirmé que la Suisse «soutiendra les efforts internationaux» pour faire la lumière sur ces crimes et «pour que les coupables soient traduits en justice».