Population

La Suisse, pays de célibataires

L’Office fédéral de la statistique indique que les ménages d’une personne représentent 36,4% du total national, devant les foyers comptant deux membres. Pour la première fois, l’Office a précisé la part des familles monoparentales et recomposées

En Suisse en 2010, la plus grande proportion des ménages n’étaient constitués que d’une personne. Parmi les 3,5 millions de ménages privés – soit les personnes habitant dans le même logement – que compte le pays, les situations d’habitat solitaire représentaient 36,4% du total, suivis des ménages de deux personnes (32,4%). L’Office fédéral de la statistique (OFS) l’a indiqué ce jeudi en publiant son «relevé structurel» basé sur des recensions de 2010.

Le ménage helvétique moyen compte 2,21 personnes, une taille quasi inchangée depuis dix ans (2,29 en 2000). «Les ménages plus grands sont rares», relèvent les analystes; ceux de cinq proches ne pèsent que 4,1% du total. Sur le plan national, l’OFS fait état d’une progression des petits ménages «supérieure à la moyenne», c’est-à-dire une hausse de 18% pour les célibataires et de 19% pour les foyers à deux membres. Sans surprise sur ce point, les petits foyers se trouvent surtout dans les centres urbains. A ce sujet, Bâle-Ville affiche le record de la petitesse des ménages, avec une moyenne de 1,9 membre. Genève et Zurich se singularisent aussi en termes de foyers célibataires.

Familles monoparentales

Pour comparaison, en France, les proportions se révèlent relativement proches. Selon les chiffres de 2009, les derniers en date disponibles auprès de l’institut national Insee, les occupants uniques dans les résidences principales comptaient pour 33,6% du total – ils étaient 22% en 1975. Ce pourcentage dans l’Hexagone dépasse toutefois un peu moins celui des foyers à deux personnes, lequel s’élève, là, à 32,9%.

S’agissant de la Suisse, et pour la première fois, l’OFS a également pu préciser la part de familles recomposées et monoparentales. L’OFS décrit une famille recomposée comme étant «formée d’un couple élevant des enfants, dont un au moins est issu d’une relation antérieure». Dans l’ensemble des ménages familiaux qui incluent des enfants de moins de 25 ans, l’OFS établit que 15% sont des familles monoparentales et 5,7% des familles recomposées. Parmi les parents solitaires, 85% sont des mères.

Publicité