La guerre en Ukraine ne semble pas devoir trouver prochainement son épilogue et «il faut penser à la suite des opérations», estiment les responsables de l’Asile en Suisse. Face à la presse, ils tiraient un premier bilan ce jeudi. Alors que 120000 Ukrainiens pourraient être hébergés en Suisse à la fin de l’été, les autorités promettent une certaine flexibilité mais préviennent: il ne sera pas possible d’être accommodant avec tout le monde.