Fiscalité

La Suisse pourrait quitter la «liste grise» vendredi

Selon la Radio suisse romande, l’OCDE devrait rayer la Suisse d’ici la fin de la semaine, de sa liste de pays non coopératifs sur le plan des échanges d’informations fiscales.

La Suisse aura signé d’ici la fin de cette semaine douze accords de double imposition (CDI) révisés dans le sens d’une plus grande transparence fiscale, ce qui devrait lui permettre, vendredi déjà, de quitter la «liste grise» de l’OCDE des pays jugés non coopératifs sur le plan fiscal.

Selon une information diffusée par la Radio suisse romande (RSR), le compte des douze accords sera atteint demain jeudi, avec la signature à New York d’une CDI avec le Qatar, et aujourd’hui mercredi, avec les Etats-Unis.

Après son inscription par l’OCDE sur une «liste grise» de pays qualifiés de non-coopératifs sur le plan des échanges d’informations fiscales, la Suisse avait décidé de réexaminer sa collaboration internationale dans ce domaine. Elle a d’ores et déjà signé des CDI révisées avec le Danemark, la Grande-Bretagne, l’Autriche, la Norvège, le Luxembourg, la France, le Mexique, la Finlande, les Iles Féroé et l’Espagne. La Suisse a également révisé ses CDI, mais sans les avoir encore signées, avec le Japon, les Pays-Bas, la Pologne et Singapour.

Publicité