Il est sans doute encore trop tôt pour évaluer si le contexte actuel peut faire basculer dans la pauvreté des ménages qui se situent à la limite. Mais l’inquiétude monte dans les milieux concernés et le sujet restera à coup sûr à l’agenda politique cet hiver. Le canton de Genève a annoncé mercredi des mesures pour atténuer l’impact du renchérissement: hausse des allocations familiales et logement, augmentation des subsides d’assurance maladie et de l’aide sociale. Le forfait d’entretien, qui couvre les besoins de base, passera de 986 à 1006 francs. De son côté, le canton de Neuchâtel a annoncé des aides supplémentaires pour réduire la charge des primes d’assurance maladie.