L’emplacement des quatre centres fédéraux pour requérants d’asile en Suisse romande est désormais connu. Un centre de procédure ouvrira ses portes à Boudry, dans le canton de Neuchâtel. Deux centres de départ verront le jour à Chevrilles, dans le canton de Fribourg, et au Grand-Saconnex, dans le canton de Genève. Un troisième sera ouvert sur Vaud ou Valais.

Ces structures proposeront 1280 places d’hébergement, a indiqué lundi le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) dans un communiqué. Boudry aura une capacité de 480 places et le Grand-Saconnex et Chevrilles pourront accueillir chacun 250 requérants.

La capacité du centre de Chevrilles pourra être revue à la hausse jusqu’à une capacité d’accueil maximale de 300 places. Un troisième centre de départ assorti d’un site de réserve sera ouvert dans le canton de Vaud ou du Valais. Il aura aussi une capacité d’accueil de 250 places.

«Tous les bâtiments destinés à abriter les centres précités feront l’objet de transformations à l’exception de celui de Genève qui doit être nouvellement construit. L’exploitation des différents sites débutera de manière échelonnée à partir de 2016», précise le communiqué.

Accélérer les procédures

Lors de deux conférences nationales de l’asile, en 2013 et 2014, les cantons, les communes et la Confédération se sont accordés pour une restructuration du domaine de l’asile. L’objectif est d’accélérer les procédures et d’augmenter le nombre de places au niveau fédéral afin de traiter la majorité des demandes d’asile dans des centres de la Confédération.

La Suisse a été découpée en six régions pour mener les procédures. Le SEM a prévu 5000 places dans les centres fédéraux, dont 1280 places d’hébergement en Suisse romande.