En Suisse, Serbes et Albanais vivent une relation désormais apaisée. Se croisant dans la vie comme au travail, les deux communautés – fortement assimilées – ont peut-être d’autant plus tendance à vivre par procuration sportive ce qui les divise encore après la guerre en ex-Yougoslavie. Le match Serbie-Suisse attendu vendredi à 20h, avec une Nati qui reste très dépendante de la forme de ses stars d’origine kosovare, fait écho au même affrontement qui eut lieu en juin 2018 en Russie. Ce jour-là, Granit Xhaka et Xherdan Shaqiri célébrèrent les buts helvétiques en mimant l’aigle bicéphale, symbole de la «grande Albanie», répondant en cela aux provocations de certains supporters serbes.