L’Université de Genève, le canton et la ville les avaient fêtés comme des héros. Le 14 décembre 2019, lorsque les professeurs Michel Mayor et Didier Queloz reviennent de Stockholm leur Prix Nobel à la main, toutes les autorités se pressent au Victoria Hall. Le rayonnement est planétaire, les chercheurs eux-mêmes sont abasourdis par l’impact de la distinction. L’alma mater genevoise, sa Faculté des sciences, ses astrophysiciens et l’Observatoire astronomique profitent simultanément de cette reconnaissance extraordinaire et méritée. L’émotion est vive et le bonheur partagé avec la population.