Ils sont plusieurs milliers, dans tous les coins de Suisse, à avoir annoncé leur volonté de mettre à disposition une chambre, un canapé-lit dans un salon, ou encore un appartement d’appoint. Le site de l’organisation alémanique Campax, experte en campagnes politiques, a lancé lundi une bourse au logement pour les personnes fuyant la guerre. En moins de trois jours, plus de 7000 personnes, dont 433 en Suisse romande, se sont inscrites, ce qui représente environ 17 200 lits potentiels, dans l’ensemble du pays (un millier côté romand).