Aide renforcée aux réfugiés syriens et irakiens

Humanitaire La Suisse débloque 20 millions de francs pour soutenir les personnes déplacées

Confirmant les promesses faites par le président de la Confédération Didier Burkhalter, mardi à Berlin lors de la conférence sur la situation des réfugiés syriens, le Conseil fédéral a décidé mercredi d’allouer 20 millions de francs supplémentaires pour soutenir les personnes affectées par les crises en Syrie et en Irak. Didier Burkhalter avait déjà annoncé l’envoi de 1000 tentes d’hiver ainsi que d’unités de chauffage et des couvertures en Irak du nord.

La Suisse, qui a déjà débloqué 115 millions de francs depuis le début de la crise, entend venir en aide aussi bien aux populations déplacées dans les pays voisins, Turquie, Liban, Jordanie ou Egypte, qu’à ­celles qui se sont réfugiées dans des régions sans conflits à l’intérieur de la Syrie ou de l’Irak. La particularité de l’aide suisse est non seulement de soutenir les camps de réfugiés à la frontière syrienne ou les actions du CICR et d’ONG humanitaires, mais aussi les communautés qui accueillent des personnes déplacées. Car 1,1 million de Syriens ont trouvé refuge en Turquie et autant au Liban, 600 000 en Jordanie, 200 000 en Irak. Ainsi, en Jordanie ou au Liban la Suisse a aidé à la rénovation de 70 écoles locales accueillant des enfants syriens réfugiés.

Plus réservée sur l’asile

Par ailleurs, 20 autres millions ont été débloqués pour la lutte contre la propagation du virus Ebola au Liberia et le renforcement du système de santé des pays touchés.

Pour ce total de 40 millions de francs, le Conseil fédéral sollicitera du parlement un crédit supplémentaire de 17,5 millions, le reste étant financé par une réorientation des activités de la Direction du développement et de la coopération.

Par contre, la Confédération reste plus réservée pour l’accueil sur son sol de demandeurs d’asile syriens: 6700 dans le processus d’asile actuellement dont 3000 en admission provisoire.