Lors de ses premiers entretiens, mardi matin au palais Mariinsky, avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky, Simonetta Sommaruga a proposé l’aide de la Suisse pour restituer les fonds Ianoukovitch issus de la corruption et déposés dans des banques suisses. Ce soutien fait partie des accords signés lors d’une visite d’Etat qui se déroule durant trois jours et qui amènera, jeudi, la présidente de la Confédération dans l’est du pays. «J’ai parlé activement de ces fonds, explique la ministre de l’Environnement, de l’Energie, des Transports et Communications. Comme ancienne responsable de la Justice, c’est important pour moi qu’on puisse restituer cet argent. Nous allons apporter notre soutien, mais ce travail doit être fait par l’Ukraine. Le président Zelensky nous en est reconnaissant.»