suisse

La «SuisseID» authentifie les signatures numériques

C’est une petite révolution, depuis ce lundi, entreprises et particuliers peuvent s’identifier lors de transactions électroniques par une preuve d’identité numérique standard. De quoi doper le commerce sur internet

La Suisse se met finalement à l’heure de la signature électronique. Depuis lundi, entreprises et particuliers peuvent prouver leur identité lors des transactions électroniques grâce à une carte à puce ou une clé USB. Une cinquantaine de services sont déjà concernés selon le Seco le secrétariat d’Etat à l’Economie, et le sésame s’appelle «SuisseID».

Le projet a été présenté lundi en grande pompe lors d’une conférence de presse à Berne. La Confédération place de grands espoirs dans ce projet qu’elle sponsorise à raison de 17 millions de francs. Plusieurs tentatives d’imposer la signature numérique ont échoué au cours des dernières années.

La «SuisseID» est le premier produit standardisé helvétique destiné à servir de preuve d’identité électronique sécurisée. «Les transactions d’affaires par voie électronique recèlent un immense potentiel qu’il faut développer pour le bien de notre place économique», a souligné le secrétaire d’Etat à l’Economie Jean-Daniel Gerber lors d’une conférence de presse.

Pour lui, la «SuisseID» apporte la sécurité et la confiance nécessaire pour favoriser le commerce sur Internet. Si 10’000 entreprises, institutions et particuliers optent pour le nouvel identificateur, l’économie nationale pourrait épargner plusieurs centaines de millions de francs, selon M. Gerber.

Le précédent à succès de l’e-banking

«Pour se convaincre de l’utilité de la SuisseID, il suffit de faire une comparaison avec la banque en ligne (e-banking) qui a révolutionné les opérations bancaires», a renchéri le PDG de la société i-web.ch Steff Schnetzler.

Le SECO espère délivrer 200’000 à 300’000 cartes d’ici la fin de l’année. Plus de 50 services en ligne offrent ou offriront prochainement la possibilité d’utiliser la «SuisseID», dont des villes comme Soleure ou des sites de vente sur la toile.

On peut par exemple louer une salle communale, y compris la signature du contrat et le paiement du loyer, ou réserver des cartes journalières des CFF, entièrement par internet. Au niveau fédéral, il est possible de commander un extrait de casier judiciaire en ligne ou d’effectuer ses décomptes de TVA grâce à la «SuisseID» dès 2011.

33 francs par an

Environ 170 entreprises et organisations se sont portées candidates pour participer au projet; toutes les demandes n’ont pas encore été examinées. Des banques en font également partie, mais pas moyen d’avoir plus de détails pour l’heure.

Revêtant la forme d’une carte à puce ou d’une clé USB, la «SuisseID» peut être commandée auprès des fournisseurs agrées QuoVadis et La Poste Suisse. Swisscom la proposera exclusivement aux grandes entreprises. Déduction faite des 65 francs remboursés par la Confédération jusqu’à la fin de l’année, le modèle standard valable trois ans coûte 99 francs.

Publicité