12:05 Les premières tendances apparaissent: les Genevois diraient oui à la reconduction de l’accord sur la libre circulation des personnes et son extension à la Bulgarie et à la Roumanie par 62% des voix.

12:30 La Suisse dirait oui à plus de 55%, selon les premières estimations de l’institut GFS diffusées dimanche par la SSR. Aucun résultat définitif n’est encore tombé. Les résultats de Genève donne le «oui» à 62 %.

12:50 Cela se confirme: la Suisse accepterait de manière assez nette. Les tendances diffusées par la Télévision suisse romande évoque un «oui» entre 55 et 60 %.

Les craintes que la récession provoque un vote de repli semblent donc ne pas se confirmer. C’est l’inverse qui aurait plutôt fonctionné. La peur d’une aventure dans nos relations avec l’Europe, qui serait mise à mal avec un non, a visiblemenmt pesé plus lourd dans le choix des votants.

Seuls résultats définitifs déjà tombés: Appenzell Rhodes-Extérieures dit oui à 57,3 % alors que Glaris refuse à 51 %, mais c’est six points de moins que le non donné à l’extension de la libre circulation en 2005. Les premiers résultats partiels de Genève donnent le «oui» à 62,2 %. Vaud accepterait la libre circulation à 69,7 % et Neuchâtel à 68,1 %. Le oui l’emporterait aussi à Fribourg et dans le Jura.

13:00 Le canton de Soleure accepte à 57,8%, Zoug à 59,2 %, Bâle-Campagne à 63,3 %, Schaffhouse à 54,3 %. Selon le politologue Claude Longchamps, interrogé par la télévision suisse, le front du refus se concentrerait en Suisse centrale alors que le Plateau alémanique accepterait la libre circulation. Selon lui, le oui l’emporterait dans une marge de 51 à 55%.

13:10 Uri dit oui à 51,8%, Argovie accepte également à 55,5% des votes. A peu près dans tous les cantons, le oui est plus élevé de 4% que lors de la votaions de 2005.

13:28 Même le demi-canton de Nidwald accepte: 50,2% de oui. En 2005, il disait non à 53,8%.

13:35 Nouvelle projection de l’Institut GFS diffusé par la SSR: la Suisse accepterait par 59%. Le oui l’a pour l’heure emporté dans tous les cantons sauf Glaris. Selon les premiers résultats partiels, tous les cantons romands ainsi que Zurich seraient favorables à la libre circulation.

13:42 Fribourg dit oui à 64,5 %. Le Jura accepte la reconduiction de la libre circulation à 66,85 % de oui. Schwytz et Appenzell AI ont rejoint le camp du non: 56,6% de non à Schwytz; 53,35% à l’Appenzell AI.

13:55 Les résultats genevois sont confirmés: 62,4% de oui.

14:00 C’était attendu, mais c’est massif: le Tessin dit non à 65,8%. De leur côté, Bâle-Ville (66,8%), Valais (59,6%) et Vaud - qui confirme ses résultats : 70, 15% - rejoignent le camp du oui. Les premières réactions se font entendre.

Les gagnants: c’est avec «joie» que l’Union patronale suisse salue le «oui» à la reconduction de la libre circulation avec l’UE et son extension à la Roumanie et à la Bulgarie. Selon elle, le peuple a ainsi reconnu que l’ouverture est la seule stratégie valable pour l’économie helvétique.

Les perdants: «La victoire du oui est une déception pour nous, mais l’UDC n’a pas régressé par rapport aux dernières votations sur le même type de sujet», a jugé dimanche Claude-Alain Voiblet, coordinateur du parti pour la Suisse romande. «Et le parti continue de mobiliser au-dessus de son électorat». «Déçus mais pas surpris», les Jeunes UDC pensent déjà à leur prochain combat: l’initiative pour le renvoi des criminels étrangers. La campagne pour le 8 février a préparé le terrain, estime Kevin Grangier.

14:18 Lucerne accepte le scrutin à 58,1%.

Les perdants: les référendaires estiment que le résultat de la votation est un «succès d’estime», a déclaré le conseiller national Lukas Reimann (UDC/SG) sur la télévision alémanique SF. Le président des Jeunes UDC Erich Hess dénonce les moyens des partisans.

Les gagnants: Le «oui» à la libre circulation montre que le peuple a saisi l’enjeu de cette votation pour l’avenir et l’économie de la Suisse, déclare Christophe Darbellay. Le président du PDC se dit par ailleurs «très, très heureux» et un peu surpris d’un résultat aussi net. «Nous nous attendions à un résultat serré», ajoute dimanche le Valaisan, interrogé par l’ATS. «Personnellement, j’avais parié sur un 54 % de ’oui’».

«Les arguments de stigmatisation, non seulement contre les Roumains et les Bulgares, mais aussi les ressortissants des pays voisins, n’ont pas eu l’effet qu’on aurait pu craindre», s’est réjoui Ueli Leuenberger, président des Verts. Celui-ci souhaite maintenant «reprendre le débat sur l’adhésion à l’UE».

14:26 Zurich accepte à 61,9%.

14:34 Neuchâtel, canton frontalier, sort finalement un beau «oui», à 69,4%.

14:45: Berne dit oui à 62,9%.

Les perdants: Le Parti de la Liberté est déçu. Dans un communiqué qu’il vient de publier, l’ex-parti des automobilistes accepte la décision démocratique. Mais il prédit que la poursuite de la libre circulation des personnes aura des conséquences dramatiques pour la Suisse.

14:50 Toutes les sources le confirment: le peuple suisse vient d’accepter la reconduction de la libre circulation des personnes et de son extansion à la Roumanie et à la Bulgarie par 59,6% des voix.

Le taux de participation a dépassé les 51 %. Du jamais vu depuis septembre 2005, lorsque les Suisses se sont prononcés sur l’extension de la libre circulation à l’Europe de l’Est (54,5 %).

Sans surprise, les Schaffhousois détiennent une nouvelle fois la palme, avec un taux de quelque 68 %. Parmi les meilleures élèves, on retrouve Nidwald, Bâle-Ville, le Valais, le Tessin et Neuchâtel où la participation oscille entre 55 et 58 %. Elle affiche quelque points de moins à Genève et dans le canton de Vaud et avoisine les 50 % à Fribourg et dans le Jura.

Uri fait figure de mouton noir avec 44 %. La participation est inférieure à 50 % à Berne, en Thurgovie, dans les Grisons et en Appenzell Rhodes-intérieures.