Karin Keller-Sutter a renoué avec la victoire ce dimanche. Le 7 mars dernier, elle avait connu sa seule défaite depuis son élection au gouvernement. L’initiative anti-burqa avait alors été approuvée. Connue pour sa main de fer en matière de sécurité, la Saint-Galloise a su convaincre de la nécessité pour la Suisse de mieux lutter contre le terrorisme.

Désormais, la police pourra intervenir de manière préventive, si des individus sont soupçonnés d’être une menace, sans pour autant faire l’objet d’une procédure pénale. Ces personnes seraient obligées, par exemple, de se présenter à un poste de police, de ne pas quitter la Suisse, d’être confinées dans un périmètre déterminé ou de ne pas se rendre dans certains endroits. Des mesures qui pourraient s’appliquer dès l’âge de 12 ans, sauf pour l’arrêt domiciliaire, possible dès 15 ans.