Le Temps: C’est votre première visite officielle en Suisse depuis votre entrée en fonction, en mai 2017. Le moment est-il venu de renforcer la coopération scientifique franco-suisse?