Le Temps: Pourquoi et comment le petit site de La Tène a-t-il donné son nom à toute une période de la civilisation celte, de 450 à 20 avant Jésus-Christ?

Matthieu Honegger: Il faut se reporter au milieu du XIXe siècle. On est aux tâtonnements de l'archéologie préhistorique. Découvert en 1857, le site de La Tène attire l'attention des scientifiques, en particulier du Neuchâtelois Edouard Desor, qui fut assistant de Louis Agassiz. Edouard Desor est l'un des inventeurs de la préhistoire européenne. Il constate que les objets de La Tène sont différents de ceux, aussi en fer, trouvés en Autriche, à Hallstatt. Il décide de scinder l'âge du fer en deux périodes, dont la plus récente est appelée La Tène.

- Pourquoi subsiste-t-il autant de mystère sur La Tène? N'y a-t-il aucun écrit? César n'en parle-t-il pas?

- César ne parle pas de La Tène et il n'y a pas de document écrit. Nous n'avons que les objets retrouvés, les ponts, des armes, un peu de monnaie, des squelettes. Ces vestiges ont généré diverses interprétations: La Tène pouvait être un lieu de passage, un comptoir commercial, un dépôt guerrier, un oppidum comme on l'a longtemps cru. Car il n'y avait pas d'autres sites celtes fouillés faisant référence, pour comparer et comprendre. C'est désormais le cas depuis une vingtaine d'années. Voilà pourquoi on retient aujourd'hui l'hypothèse du sanctuaire à La Tène. On a beaucoup appris sur la religion et le culte des Celtes. Sur l'exposition des armes, des squelettes. Des rites qui ne sont pas barbares, contrairement à l'idée reçue.

- Pourquoi le site de La Tène a-t-il disparu?

- On ne sait pas très bien. L'hypothèse classique, c'est une catastrophe naturelle. Le site a disparu au Ier siècle av. J.-C., plus rien n'indique qu'il y ait eu une activité après. On imagine donc qu'il était un lieu de passage, transformé en sanctuaire. On sait que les Celtes pouvaient installer leurs lieux de culte dans des endroits isolés.

- A l'inverse des Français avec Vercingétorix, les Suisses ne s'approprient pas vraiment l'histoire de leurs ancêtres celtes, les Helvètes. Pourquoi?

- Les Suisses ont préféré construire leur mythe identitaire sur les Lacustres, qui s'étaient installés sur l'eau. Les Helvètes auraient pu tenir ce rôle, mais ils ont choisi de migrer en -58. On ne sait pas très bien pourquoi. Ils ont été arrêtés par César en Bourgogne, qui les a renvoyés chez eux. Ensuite, les Helvètes ont coopéré avec les Romains, servant même de zone tampon entre Rome et les Germains. Pas forcément très glorieux, et bien loin de la résistance héroïque de Vercingétorix.