Pour trois Suisses sur quatre, les 300 000 musulmans vivant dans ce pays ne constituent pas une menace. Seules 16% des personnes interrogées expriment un tel sentiment, un pourcentage qui grimpe toutefois à 25% dans la catégorie des plus de 55 ans. Des 1100 habitants de toutes les régions de Suisse interrogés par Isopublic pour le SonntagsBlick, 8% se sont déclarés sans opinion.

Concernant l'idée d'une chaire universitaire pour la formation du clergé musulman, financée par des fonds privés, 61% des personnes interrogées s'y déclarent favorables, contre 30% qui s'y opposent. Un tiers des sondés se déclarent contre le port du foulard au travail. Les avis favorables se montent à 53%, tandis que 7% estiment que cela dépend des circonstances.