Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Vue de la ville de Genève. La plupart des Romands ont cherché un logement pendant plus de quatre mois et en ont visité en moyenne sept. C’est plus que les Alémaniques et les Tessinois.
© Martial Trezzini/Keystone

Habitat

Les Suisses trouvent plus facilement leur nouveau logement

Pour plus de la moitié des Suisses, la recherche d’un logement a duré moins de deux mois, selon le site internet Comparis.ch. Mais il a fallu au moins quatre mois pour la plupart des Romands

La tendance à la détente sur le marché de la location immobilière se confirme: la recherche d’un logement a duré moins de deux mois pour 59% des Suisses, selon une étude de Comparis.ch.

Les personnes qui ont pris la résolution de déménager l’année prochaine ne chercheront plus aussi longtemps un nouveau logement qu’il y a trois ans, relève le comparateur en ligne dans une étude publiée mercredi. Celles qui ont déménagé au cours des deux dernières années ont été 28% à trouver leur nouveau logis en un mois. Il y a trois ans, seulement 21% des candidats au déménagement trouvaient leur nouveau toit en si peu de temps.

Les Suisses alémaniques sont les plus rapides à trouver un nouveau logement. Près d’un tiers (31%) d’entre eux n’ont pas consacré plus de quatre semaines à la recherche d’un nouveau logement, contre 21% des Tessinois et 17% des Romands. La plupart des Romands n’ont trouvé un nouveau bien à louer qu’après quatre mois.

Six visites en moyenne

Les locataires ont effectué en moyenne six visites. Les Romands arrivent en tête avec sept visites. Les Alémaniques se situent pile dans la moyenne nationale de six, alors que les Tessinois arrivent en queue de peloton avec seulement 5,5 logements visités. Les personnes à la recherche d’un nouveau logement ont en moyenne déposé 3,5 candidatures. Un tiers des répondants n’ont envoyé qu’un seul dossier, précise Comparis.ch dans son étude.

L’enquête a été réalisée en décembre par l’institut d’études de marché Innofact pour le compte de Comparis.ch auprès d’un échantillon de 1028 personnes.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a