Alain Berset peut respirer. La 11e révision de l’AVS a finalement été acceptée. Mais le conseiller fédéral a passé par tous les états d’âme en ce dimanche. A midi, les premières projections annonçaient un oui à 52%, mais tout au long de l’après-midi le score s’est resserré et la gauche a cru une victoire possible. Il a fallu attendre le vote des Zurichois pour être définitivement fixé.