A l’issue de la rencontre entre le Conseil fédéral et les dirigeants des partis à propos de l’accord institutionnel avec l’UE, les avis étaient unanimes: il ne s’est rien passé. «Je n’ai rien appris», a déclaré Elisabeth Schneider-Schneiter (PDC/BL), la présidente de la Commission de politique extérieure du Conseil national. «Entre les différents partis, les avis ne se sont pas rapprochés», a confirmé le chef de groupe du PLR Beat Walti. La plus déçue était la présidente des Verts Regula Rytz. «C’était un bavardage sympathique. Mais au moins, la salade de pâtes était bonne».

Et si le contraire était vrai? Et si c’était en ce 11 mars 2019 que le projet d’accord-cadre dans sa version actuelle était mort?